Viry-Chatillon / Grigny : Grand-Orly Seine Bièvre acteur du renouvellement urbain

Date de publication : 11 octobre 2017

La signature du protocole de préfiguration, le 4 octobre 2017, marque la première étape des projets de renouvellement urbain des quartiers de la Grande-Borne / Plateau et Grigny II.

Après la rénovation urbaine du programme menée dans le cadre de « l’ANRU 1 », une nouvelle phase peut commencer. La signature du protocole a concrétisé l’entrée des quartiers de la Grande Borne / Plateau et Grigny 2 dans la réalisation du « Nouveau programme de renouvellement urbain ». Elle réunissait l’ensemble des partenaires des projets, au rang desquels l’État et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, les villes de Grigny et Viry-Chatillon, et avec elles, l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre et la Communauté d’agglomération Grand Paris Sud. C’est là l’une des forces de ces projets, mais aussi un enjeu, que d’être bâtis sur les fondations d’une large construction intercommunale. Cette coopération fait montre d’ambition. Si sur les secteurs concernés, notamment la Grande-Borne, des avancées considérables ont déjà été effectuées, le protocole souligne néanmoins « le travail considérable qui reste à accomplir dans les deux domaines humain et urbain ». Le nouveau programme a donc pour objectif de poursuivre et d’amplifier ce qui a été mené dans le cadre de l’ANRU 1.

Grande Borne et Plateau réunis dans un projet commun

Autre particularité du projet, il associe en un même ensemble Grande-Borne à Grigny et Plateau de Viry-Chatillon. Le tout offre un caractère fragmenté et pour le moins différent. La cohérence du projet est pourtant mise en avant par les acteurs municipaux. Ces deux quartiers partagent notamment une infrastructure commune, la D 445, un axe structurant qui mérite de faire l’objet d’aménagement sur ses abords en faveur de l’implantation d’activités économiques. Un aspect essentiel du projet qui, comme le rappelait Michel Leprêtre, Président de Grand-Orly Seine Bièvre, doit profiter à l’emploi local. La D 445 doit également bénéficier de la réalisation d’un site propre, connecté au T12 Express.

Parmi les autres objectifs affichés : le désenclavement du quartier du Plateau de Viry à travers de nouveaux aménagements. Et côté Grande-Borne, « poursuivre la mutation urbaine » en restructurant par exemple les places du quartier.

Mais les études en diront davantage. Elles aboutiront dans 18 mois, avec la volonté d’entrer au plus vite dans une phase opérationnelle. Elles permettront de définir les orientations et les meilleurs scénarios d’opérations possibles, d’en évaluer la faisabilité technique et financière. Et de les mettre en œuvre à travers des conventions signées avec l’ANRU.

Reste néanmoins à continuer de porter l’exigence de moyens réels pour ces projets, afin de maintenir l’ambition sociale et urbaine travaillée par les deux villes de Grigny et de Viry-Chatillon.


Photo © Henri Perrot


Pour ne rien louper de l’actualité de Grand-Orly Seine Bièvre, abonnez-vous à la Lettre d’information :
envoyez un mél à communication@grandorlyseinebievre.fr