Club de l’alternance : un soutien à l’insertion et à l’emploi

Date de publication : 22 novembre 2018

Chaque année, la Mission locale Innovam propose des ateliers pour la recherche d’alternance. Financée par l’EPT dans le cadre du programme d’appui aux initiatives associatives en faveur de l’emploi et de l’insertion pour le secteur du Val de Bièvre, et cofinancée par la politique de la ville, cette action rencontre un beau succès.

Ils s’appellent Florian, Louis, Rania. Ils ont 19, 21 et 23 ans. Tous trois ont cette année pris part aux ateliers hebdomadaires du « Club de l’alternance », proposés entre mars et octobre par la Mission locale Innovam et animés par l’association Créations Omnivores. Mieux : ces trois jeunes du territoire ont grâce à ces ateliers trouvé leurs alternances, aussi bien les écoles que les employeurs, et débuté leurs cursus dès septembre. Pour Rania, c’est un contrat professionnel d’un an en secrétariat médical. Louis a lui entamé un bac professionnel sur 3 ans en cuisine. Et Florian, un bac professionnel de technicien en maintenance des systèmes énergétiques et climatiques d’une durée de 2 ans.

Résultats probants

Aujourd’hui, les 3 jeunes sont heureux. « Ça me plaît, je suis satisfaite », estime Rania. « Tout se passe vraiment bien », souligne Louis. « Ça correspond exactement à ce que je cherchais », explique Florian. Comme Louis, c’est sur les conseils d’amis qu’il a rejoint la Mission locale Innovam pour trouver son bonheur. Après validation de leurs projets, ils ont lors des ateliers du « Club de l’alternance » travaillé sur leurs candidatures (CV et lettres de motivation), profité de conseils, outils et sites utiles à leurs recherches, appris à mieux les cibler, préparé des entretiens d’embauche… Louis confesse : « Au début j’étais un peu timide, puis j’ai réussi à me sentir à l’aise en entretien. » Il a dès lors trouvé son employeur. « Les conseils sont importants », précise-t-il. Comme Florian et Rania, il juge que les ateliers lui ont été très utiles.

Forte demande

Au total, près d’une soixantaine de jeunes de Cachan, Arcueil, Villejuif, Gentilly et du Kremlin-Bicêtre ont suivi ces ateliers cette année. En 2017, ils avaient été 64… pour 55 places initialement prévues ! Parmi eux, 16% étaient mineurs et 20% résidents de quartiers en politique de la ville. « Il y a une vraie demande sur l’alternance, mais relativement peu d’élus car il y a peu d’offres. Les choses bougent assez lentement dans ce domaine. Parfois, il faut donc envisager une autre solution ou penser la recherche d’alternance sur 2 ans », expose Alexandre Bourdoulous, Responsable du service Emploi à la Mission locale Innovam. Lui note aussi une hausse du niveau scolaire des demandeurs, de plus en plus nombreux à être déjà munis de bacs pros, BTS, ou licences professionnelles. Mais, tous niveaux confondus, « la plupart ne sont pas prêts à aller à la rencontre d’employeurs lorsqu’ils arrivent. Ils ont besoin d’une attention particulière. » C’est tout l’intérêt et le succès de cette action, reconduite depuis plusieurs années déjà…