Cluster Eau-Milieux-Sols : un facilitateur d’innovation au service des projets des collectivités

Date de publication : 27 mars 2019

Construire des dynamiques d’innovation collaborative dans les domaines de l’eau, des milieux et des sols, c’est là toute la vocation d’un Cluster qui a pris son essor sur le territoire de Grand-Orly Seine Bièvre. A l’occasion de son dernier atelier confluence comme de son prochain forum sur les sols, le Cluster Eau-Milieux-Sols poursuit ses objectifs en élargissant son échelle d’intervention, le nombre de ses partenaires et de ses initiatives.

Le 14 mars, à Askia, siège de Grand-Orly Seine Bièvre, le Cluster Eau-Milieux-Sols tenait son atelier confluence sur le thème des parcs et espaces de loisirs, à travers la présentation de 4 cas de d’études, dont 3 sur le territoire : le Parc des Troènes de Choisy-le-Roi, du Bec du Canard à Bonneuil, des Lilas à Vitry-sur-Seine et des Saules à Orly. Quels sont les enjeux et les contraintes environnementales, économiques et techniques des aménagements dans ces parcs, comment répondre aux nouveaux usages du public, comment intégrer de l’innovation dans les projets, gérer l’eau et les milieux aquatiques… c’est autour de ces questions et de bien d’autres questions encore qu’une quarantaine de participants mêlant universitaires, aménageurs, entreprises et bien sûr collectivités, ont partagé leurs solutions alternatives et innovantes.

 

Un réseau de plus de 90 membres

« Ce que viennent chercher les collectivités, c’est avant tout de l’innovation répondant à des problèmes complexes et des compétences » souligne Milena Gimenez, chargée de projets du Cluster.

Depuis, sa création en 2015 sur le territoire de Seine-Amont, le Cluster Eau-Milieux-Sols n’a cessé de gagner en envergure et d’élargir le nombre de ses partenaires. Plus de 90 membres composent aujourd’hui ses rangs, « et nous espérons dépasser bientôt la centaine » précise Laurent DECHESNE directeur du Cluster Eau-Milieux-Sols. « Au cours d’un seul après-midi, les collectivités ont l’opportunité de rencontrer entre 50 et 100 structures de recherche, d’enseignement et des entreprises. Si elles veulent bâtir leur réseau, bénéficier d’expertise pour trouver des innovations mais aussi dans la recherche d’outils de financement et d’organisation, c’est donc le bon moment. Et nous sommes précisément là pour mettre en relation tous les acteurs de l’écologie urbaine ».

 

Des rencontres à la carte

Outre un accompagnement à la demande, plusieurs formats sont proposés pour créer ces rencontres et ces échanges. Des ateliers confluence tel celui du 14 mars sont ouverts à tous, tout comme ceux de créativité et de sourcing qui permettent une première approche de projets avant l’élaboration d’un cahier des charges. Des forums régionaux sont également régulièrement organisés. Et des groupes de travail proposant une approche plus technique sur appels à projets sont réservés aux membres et partenaires du Cluster Eau-Milieux-Sols. Enfin, parmi les outils d’animation du réseau, des visites invitent leurs participants à accéder à des structures telles le Centre scientifique et technique du bâtiments ou les installations de l’aéroport de Paris.

 

Trois prochains rendez-vous

Après ce 14 mars, 3 nouvelles rencontres sont au programme du Cluster Eau-Milieux-Sols. Le 4 avril d’abord, avec un forum « sites et sols urbains » organisé à Ivry-sur-Seine qui a pour ambition de devenir une référence à l’échelle francilienne. Le 16 mai, un autre forum mais cette fois sur l’ « Innovation dans la gestion de l’eau en milieu dense » se tiendra au Pavillon de l’eau, à Paris, avant un nouvel atelier confluence, le 4 juillet, cette fois sur le thème de l’Aménagement des lieux de baignade et de berges.

 

Pour participer à ces ateliers ou avoir davantage d’informations sur les activités du Cluster Eau-Milieux-Sols : clusterems.org