Cœur d’Orly : un nouveau site pour poursuivre ensemble la construction du territoire

L’Établissement public territorial (EPT) Grand-Orly Seine Bièvre a signé vendredi 15 juin 2018 un accord pour l’installation de ses services dans l’immeuble Askia, avec Covivio (nouveau nom de Foncière des Régions) et le Groupe ADP, co-investisseurs de l’immeuble situé au sein du nouveau quartier d’affaires Cœur d’Orly de la plateforme aéroportuaire.

Lors de la signature du bail, le président Michel Leprêtre a confirmé la volonté de « travailler à structurer le travail des équipes de l’EPT au service du développement et de l’attractivité du territoire ». En présence des maires d’Orly et de Paray-Vieille-Poste, Christine Janodet et Alain Védère, de Françoise Baud, maire de Valenton et vice-présidente en charge du patrimoine bâti, et de Jean-Yves Le Bouillonnec, ancien maire de Cachan et ancien parlementaire impliqué sur ce projet, la signature du bail réunissait le PDG du Groupe ADP, Augustin de Romanet, et le directeur général délégué de Covivio, Olivier Estève.

Depuis le 1er janvier 2016, les équipes des anciennes communautés d’agglomérations de ce territoire (Seine-Amont, Val de Bièvre, Les Portes de l’Essonne et Les Lacs de l’Essonne) ont dépensé beaucoup d’énergie pour construire l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre, dans des conditions parfois difficiles. Il était nécessaire d’imaginer un lieu de référence pour les équipes devant travailler ensemble, en même temps que définir une structuration des équipes de proximité sur l’ensemble du territoire. Avec le regroupement des services supports à Cœur d’Orly, et le maintien d’antennes territorialisées à Arcueil, Choisy-le-Roi et Athis-Mons, l’EPT se dote là de moyens adaptés à ses obligations d’efficacité au service des politiques publiques intercommunales.

Créés par la loi NOTRe d’août 2015, les EPT deviennent au fil des projets des éléments incontournables de la Métropole du Grand Paris. Dans des domaines aussi importants que l’habitat, l’aménagement ou encore le développement économique, les EPT sont placés par l’État comme la structure de référence opérationnelle ou stratégique. « Quel que soit le regard porté sur les projets de l’État aujourd’hui », a indiqué le président Michel Leprêtre, « force est de constater que l’on assiste à la mise en place d’une vision supra communale dans l’organisation territoriale en métropole. Je ne suis pas de celles et ceux qui applaudissent face à cette vision centralisatrice, mais nous avons la responsabilité de créer à court et moyen termes les conditions d’une organisation la plus efficace possible au service des communes. La décision de s’engager à Cœur d’Orly pour plus de 300 agents du territoire (l’EPT en compte près de 1 500) va dans ce sens ».

Le président de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre a tenu à remercier le Groupe ADP et Covivio pour « leur compréhension de la situation de cet EPT, originale en métropole : 24 villes, autant d’histoires différentes, plusieurs structures intercommunales à faire vivre ensemble et sans doute beaucoup de choses à inventer pour faire vivre ce qui fonde l’action intercommunale : le rôle incontournable de la commune ».

 

 

Photo, de gauche à droite : Olivier Estève, directeur général délégué de Covivio, Michel Leprêtre, président de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre, et Augustin de Romanet, président directeur général du Groupe ADP.

© service communication EPT