Début des travaux imminent pour Le Lavoir Numérique à Gentilly

Date de publication : 2 mars 2018

Un établissement culturel unique va voir le jour sur le territoire de Grand-Orly Seine Bièvre. Les anciens bains douches de Gentilly seront transformés en un pôle d’éducation à l’image en mouvement et aux écritures numériques. Alors que le début des travaux est imminent, diverses actions hors les murs sont déjà réalisées et programmées.

Les anciens bains douches vont enfin faire peau neuve. Et laisser place au Lavoir Numérique. Longtemps repoussés du fait des métamorphoses des collectivités territoriales, les travaux débuteront prochainement rue Victor Marquigny, dans la ZAC de la Porte de Gentilly. Construit dans les années 1920, le bâtiment a abrité les bains douches communaux et un lavoir jusqu’à la fin de la décennie 1950, avant d’être laissé à l’abandon et squatté. Il sera transformé par Artéo Architectures en un établissement culturel d’un nouveau genre : un pôle d’éducation à l’image en mouvement et aux nouvelles écritures numériques de 1000 m2 à destination des jeunes, des familles, et tout public. Ouverture prévue courant 2019.

Un lieu culturel unique

Portés par Grand-Orly Seine Bièvre, la ville de Gentilly et la Région, les travaux prévoient la création de studios, d’une salle de diffusion, d’un espace d’exposition, de salles d’ateliers… Le Lavoir Numérique sera ainsi un lieu d’éducation, de production, de diffusion, et de soutien à la création artistique.

« L’image en mouvement (vidéo, jeux vidéo, artistique, etc., ndlr) est une thématique devenue incontournable. Nous sommes tous constamment en contact avec ces images. C’est donc un enjeu de société majeur d’avoir les outils techniques et critiques vis-à-vis d’elles. Et il y a aussi un enjeu artistique. Avec Le Lavoir Numérique, nous pourrons proposer des dispositifs et un cadre », expose Xavier Ganachaud, chef de projet culturel Le Lavoir Numérique pour Grand-Orly Seine Bièvre. Ce type d’équipement devient d’autant plus nécessaire que, « depuis quelques années, les gens, en particulier les jeunes, ne sont plus seulement spectateurs. Ils sont devenus producteurs », rappelle Xavier Ganachaud.

Une programmation déjà riche

Des actions hors les murs sont déjà réalisées depuis 2015 : des ateliers et résidences d’artistes avec les écoles, collèges, et avec le service jeunesse de Gentilly, des expositions, etc… Une chaîne Youtube – ou WebTV participative – a même déjà été créée : une dizaine de vidéos y sont disponibles, la plupart réalisées par de jeunes Gentilléens avec l’aide de professionnels.

« Nous avons lancé une programmation hors les murs pour développer des partenariats et sensibiliser les publics à l’arrivée de cet équipement. Il y a eu de très bons retours des jeunes touchés par les actions. La plupart ont eu lieu à Gentilly mais, en 2018, nous souhaitons nous déployer de manière plus large, à l’échelle de l’Etablissement public territorial », explique Xavier Ganachaud. Dans les prochains mois sont ainsi prévus un atelier autour du machinima au collège Rosa Parks (Gentilly), la création d’une webTV avec une école d’Athis-Mons, la co-production d’une oeuvre autour du dessin et du numérique à la Maison Rosa Bonheur (Chevilly-Larue), et une résidence d’artiste au collège Victor Hugo (Cachan). Le programme est déjà chargé.

lavoirnumerique.fr

lelavoir.gentilly@grandorlyseinebievre.fr

Suivez le Lavoir numérique sur vimeo