Grand Paris Express : une session de recrutement en cours

Date de publication : 9 juillet 2018

L’Établissement public territorial (EPT) Grand-Orly Seine Bièvre vient d’organiser une réunion d’information concernant le prochain recrutement d’aides coffreurs par le Groupement Horizon, en charge de lots de génie civil du Grand Paris Express. Cette action s’inscrit dans le cadre des clauses sociales prévues par la convention de partenariat signée en 2017 avec la Société du Grand Paris.

Première étape d’une session de recrutement de 8 aides coffreurs en génie civil, une réunion d’information a eu lieu le 27 juin 2018 à la Maison de la Vie Associative, à Vitry-sur-Seine. Organisée par l’EPT et le Groupement Horizon, et en partenariat avec les acteurs de l’emploi et de l’insertion professionnelle, elle a réuni 37 demandeurs d’emploi du territoire. Tous sont éligibles à la clause d’insertion qu’Eric Valy, chef de projet clauses sociales à l’EPT, anime pour les chantiers du Grand Paris Express depuis la signature de la convention de partenariat en juin 2017 avec la Société du Grand Paris et le département du Val-de-Marne.

Les candidats retenus interviendront sur le lot de génie civil T2A de la ligne 15 sud du Grand Paris Express (Villejuif-Louis Aragon à Créteil-l’Echat), dont le Groupement Horizon a la charge. Horizon a rappelé son souhait, au-delà des clauses, d’aller vers l’emploi durable des personnes : des années de chantiers sont devant nous !

Formation et insertion professionnelle

« Cette action vise à favoriser la formation professionnelle et l’embauche des habitants du territoire. Les recrutements donneront lieu à une mise en situation concrète d’un mois suivie de contrats de professionnalisation, et à l’obtention d’un titre professionnel de coffreur »

décrit Sarah Valin, cheffe de mission Emploi-Insertion-Formation et cheffe de projet Grand Paris Express pour l’EPT. Ces contrats couvriront une durée de 12 mois à compter de mi-septembre. Les candidats retenus travailleront à Vitry-sur-Seine, Maisons-Alfort ou Créteil.

Les clauses d’insertion à la loupe

Inscrites dans la convention de partenariat signée avec la Société du Grand Paris en vue de la réalisation du Grand Paris Express, les clauses d’insertion prévoient que 5 % (146 000 heures pour le groupement Horizon-T2A) du total des heures de travail soient réservées à des habitants du territoire éloignés de l’emploi. L’heure est à la concrétisation de cet accord. « Et nous allons nous battre pour essayer d’aller encore au-delà des 5 % », avait souligné il y a quelques mois Patrick Daudet, Vice-président de l’EPT délégué à l’emploi, à l’insertion et à la formation professionnelle.