Nouvelle sur le territoire, Gen-Hy veut accompagner les mobilités du futur

Date de publication : 4 juillet 2019

En mai dernier, l’entreprise FlexFuel Energy Development a implanté au sein du parc Roméo sa toute nouvelle filiale détenue à 100 % : Gen-Hy. Celle-ci est spécialisée en Recherche et Développement quant à la production, au stockage et à la distribution d’hydrogène.

Gen-Hy compte parmi les implantations significatives sur le territoire au premier semestre. La filiale de FlexFuel Energy Development, acteur de la transition énergétique, occupe depuis mai un bâtiment de 311 m2 dans le parc Roméo (Orly), propriété du groupe ADP. « Cette implantation correspond à une première phase de développement de Gen-Hy. Ce site lui est dédié à 100 % », souligne Sébastien Le Pollès, Président de FlexFuel Energy Development.

La filiale de Recherche et Développement a vocation à développer des systèmes de stockage et de distribution d’hydrogène en grande quantité. Et demain, peut-être, à les commercialiser  via des stations-service. « Nous souhaitons nous développer sur des outils qui accompagnent les mobilités du futur. Notre vision est que le modèle exclusivement électrique ne suffira pas. Selon nous, la solution idéale sera un mix entre hydrogène et électricité », explique Sébastien Le Pollès.

À l’origine, la société mère, FlexFuel, propose deux grandes gammes de produits : un boîtier éthanol qui permet de diminuer les émissions de CO2 et de particules fines des véhicules, et le nettoyage de la calamine par injection d’hydrogène. Sollicitée par la Direction Générale de l’Armement, l’entreprise s’est essayée au nettoyage de la calamine pour des navires. Elle a donc dû produire de l’hydrogène dans de toutes autres quantités : quand 650 litres par heure sont nécessaires pour une voiture, 10 000 litres par heure le sont pour un bateau… L’idée de Gen-Hy est née et, avec elle, l’amorce d’un virage pour le groupe.

À l’heure actuelle, 5 personnes travaillent à Orly pour Gen-Hy. Elles seront « environ une vingtaine à terme », décrit Sébastien Le Pollès. Pour son implantation, le groupe a fait appel à la Mission Immobilier de l’EPT, qui lui a fait plusieurs propositions dont celle retenue au parc Roméo. « Nous avions une réelle volonté de nous rapprocher d’Orly et de Paris, expose Sébastien Le Pollès. Le lieu est idéalement situé, près de l’aéroport, au croisement de l’A86 et de l’A106… Le parc est aussi très sécurisé et les locaux sont neufs. »

L’autre grande raison de cette implantation à Orly relève des ressources humaines, précise le Président du groupe : « C’est un secteur propice pour trouver les talents que nous recherchons. Il s’agit de profils d’ingénieurs en Recherche et Développement ou de doctorants, intéressés ou déjà expérimentés en matière de stockage et de distribution d’hydrogène. » La recherche de ces profils est déjà en cours. Ils permettront à Gen-Hy de se développer. L’équipe du Développement économique de l’EPT reste mobilisée pour accompagner l’entreprise sur ces sujets.