Parrainer des demandeurs d’emploi avec le CBE Sud 94

Depuis 4 ans, Patrick Winter compte parmi les parrains du Comité de Bassin d’Emploi (CBE) du Sud val-de-marnais. Sa mission : accompagner des demandeurs d’emploi dans leur parcours. Alors que la structure recherche actuellement de nouveaux parrains et marraines, il parle de son expérience…

Pour Patrick Winter, rejoindre le Comité de Bassin d’Emploi du Sud val-de-marnais (CBE Sud 94) a sonné comme une évidence. Il est devenu parrain « bénévole de l’emploi » en mai 2014. « À l’époque, je travaillais encore en tant que consultant de projets d’aménagement. J’avais une activité professionnelle très soutenue et j’approchais de la retraite. Je me suis dit qu’il faudrait que j’apprenne à m’occuper différemment », se souvient le Thiaisien de 64 ans, aussi bénévole au sein d’associations sportives. C’est après avoir lu un article dans la presse municipale qu’il a envoyé au printemps 2014 un courrier au CBE Sud 94, et que leur histoire commune a commencé.

 

Apporter son expérience

Patrick Winter a depuis accompagné plus d’une dizaine de demandeurs d’emploi. Des « filleuls » de tous âges et tous profils : « Jeunes, cinquantenaires en reprise d’activité, parfois même des personnes qui avaient pour objectif de créer une entreprise », précise-t-il. À travers des rendez-vous dans les locaux du CBE Sud 94, à Rungis, il leur fait profiter de son expérience et de sa connaissance du monde du travail. « La mission principale consiste à rencontrer la personne, prendre le temps de regarder son CV, proposer d’y amener des modifications et, surtout, préparer des entretiens d’embauche. C’est beaucoup de coaching en fait : on aide à trouver des solutions, à retrouver de la confiance en soi et une motivation nouvelle… Les façons d’aider peuvent aussi varier : avec un jeune, il peut s’agir de l’encourager à faire une formation par rapport à un projet qui lui plaît. »

 

S’impliquer dans la société

« En général, je parraine une ou deux personne(s) à la fois, maximum trois mais c’est très rare », poursuit Patrick Winter. « Ça représente en moyenne une demi-journée par semaine environ, ce n’est pas excessif. » Marraines et parrains – actifs et jeunes retraités – peuvent aussi intervenir avec le CBE lors de forums de l’emploi. « J’en ai fait 3 ou 4. On y relit des CV, donne des conseils », relate Patrick Winter. Après plus de 4 années de parrainage, lui est satisfait de son expérience. « J’ai besoin d’être actif, de m’impliquer, de participer à la vie de la société, alors j’essaie d’apporter ce que je peux. Je trouve aussi important d’aller là où il y a des difficultés. Et il y a un vrai plaisir à rencontrer et à aider ces personnes. Au cours de ma vie, venant d’un milieu modeste, j’ai moi-même eu la chance de rencontrer des gens qui m’ont aidé, des éducateurs sportifs par exemple… Et dans mon travail aussi, des gens ont pris le temps de m’expliquer les choses. Il y a eu des rencontres formidables. Avec ces parrainages, j’essaie donc de rendre un peu à la société ce qu’on m’a donné. »

 

> Informations complémentaires :

Le CBE Sud 94 couvre le secteur de Chevilly-Larue, Fresnes, L’Haÿ-les-Roses, Rungis, Thiais, Villejuif et de la zone aéroportuaire d’Orly. Il accompagne chaque année une cinquantaine de demandeurs d’emplois vers et dans l’emploi, avec des résultats probants. Le Territoire Grand-Orly Seine-Bièvre finance le parrainage de 15 demandeurs emploi des villes de l’Haÿ-les-Roses, Fresnes et Villejuif, dans le cadre de son programme d’appui aux initiatives associatives en faveur de l’emploi et de l’insertion déployé sur le secteur du Val-de-Bièvre.

 

Pour devenir parrain bénévole de l’emploi, rendez-vous sur le site internet cbe-sud94.org.