Pour un Territoire d’Innovation de Grande Ambition (TIGA)

Date de publication : 12 octobre 2017

Ça y est, une première étape est franchie : le dossier de Grand-Orly Seine Bièvre a été déposé à l’Appel à Manifestation d’Intérêt Territoire d’Innovation de Grande Ambition (AMI TIGA). #onycroît !

Pour l’occasion, tous les acteurs partenaires de cette candidature se sont mobilisés sur les réseaux sociaux, le 29 septembre 2017, pour informer de cette candidature. Le principe de cet appel à projet ? Il est à la fois simple et ambitieux : chaque territoire « chef de file » doit développer une vision de son territoire et de ses transformations en profondeur pour les 10 ans à venir. Ces différentes visions sont alors mises en concurrence les unes avec les autres et c’est le Commissariat général à l’investissement qui retiendra 20 candidatures à la fin de l’année 2017.

La motivation, facteur déterminant

Ceci n’est qu’une première étape, puisque sur les 20 candidatures retenues (et l’EPT y croît !) l’État n’en retiendra finalement que 10. C’est pourquoi les pilotes du projet ont voulu mettre toutes leurs chances de leur côté pour ce « premier tour », en construisant un dossier solide qui respecte les critères de l’AMI. Il rassemble ainsi 87 partenaires avec 120 projets de développement dont le but est de créer une forte dynamique de mobilisation et d’émulation sur tout le territoire. Et difficile de mettre en avant tel ou tel projet. On retrouve dans le dossier de candidature des aménageurs, des grandes entreprises, des petites et moyennes structures mais aussi des start-up, des associations, des clusters, des villes ou encore l’EPT lui-même. Pour Sara Wenig, cheffe du projet dans les services, il s’agit de « mettre des acteurs ensemble, qui ont la même envie de réussir, sur des projets innovants. Peu importe qu’ils soient grands ou petits. L’important, c’est leur motivation sur le terrain de l’innovation ! »

188 millions d’investissement espérés

Ce foisonnement de projets est une volonté stratégique. Au lieu de s’appuyer en effet uniquement sur quelques projets imposants, le Territoire Grand-Orly Seine Bièvre a fait le pari d’une candidature à la fois territoriale et participative. Elle s’appuie donc sur tous les acteurs du territoire susceptibles de participer de manière innovante au développement et de répondre aux besoins des habitants. En coût total, les projets déposés représentent plus de 188 millions d’euros d’investissement et l’État est sollicité, au travers du programme des investissements d’avenir, pour contribuer à hauteur de 37 millions de subventions et de 43 millions d’euros de prises de participation dans des entreprises. Bref de quoi de donner un sacré coup de fouet au développement du territoire !

 

Rendez-vous donc à la fin de l’année pour voir si cette première étape est franchie avec succès. Dans les services, on y croît !

Pour ne rien louper de l’actualité de Grand-Orly Seine Bièvre, abonnez-vous à la Lettre d’information :
envoyez un mél à communication@grandorlyseinebievre.fr