Un nouveau DUT ouvre à Chérioux

Date de publication : 29 août 2019

Dès le 3 septembre, 90 étudiants feront leur rentrée sur le domaine Chérioux dans le cadre du tout nouveau Diplôme Universitaire et de Technologie de Gestion des Entreprises et des Administrations (DUT GEA). Cheffe du département GEA à l’IUT de Créteil-Vitry (UPEC), Delphine Adam a répondu à nos questions.

Madame Adam, pouvez-vous nous présenter ce nouveau DUT ouvert par l’IUT de Créteil-Vitry à Chérioux ?

Delphine Adam : « C’est une formation niveau Bac +2. Nous accueillons donc des étudiants qui viennent d’avoir leur Bac, surtout issus des filières générales et STMG, ou qui sont en réorientation. Le DUT Gestion des Entreprises et des Administrations propose 3 options en deuxième année : gestion comptable et financière, gestion et management des organisations, et gestion des ressources humaines. Il a pour objectif de former des professionnels autonomes et opérationnels, employables aussitôt après leur sortie du DUT. »

 

Y avait-il un vrai besoin sur ce type de formation ?

  1. A. : « Oui. Il y a déjà un grand besoin de formations à Bac +2. Et c’est aussi une formation très reconnue et très demandée car elle aboutit sur une vraie insertion professionnelle. Pour cette première rentrée, nous avons ainsi reçu 3 700 candidatures sur Parcoursup, pour 90 places… Il y avait jusqu’à présent 80 DUT GEA en France, avec un besoin particulier sur la région parisienne et le Val-de-Marne où il n’en existait pas. L’université avait ce projet d’ouverture depuis longtemps. Nous avons obtenu l’accord du ministère en février dernier, après une demande formulée à l’échelle de l’Ile-de-France par la Ministre de l’Enseignement supérieur en décembre 2018. »

 

Quels sont les débouchés pour les étudiants qui vous rejoignent ?

  1. A. : « En fonction des options qu’ils choisiront, les étudiants pourront s’orienter vers des métiers de comptabilité et de finance – assistant comptable, assistant de contrôleur de gestion, gestionnaire back office, etc. -, ou vers les métiers du management : assistant responsable de projet, responsable de clientèle, conseiller commercial, manager d’agence, ou des ressources humaines : assistant ressources humaines, chargé de formation, chargé de recrutement, gestionnaire de paie… Certains pourront aussi choisir de poursuivre leurs études : si le DUT GEA est une formation qui permet de se spécialiser, il peut aussi ouvrir des portes pour continuer ses études dans des domaines variés. »

 

Concrètement, quels enseignements sont proposés ?

  1. A. : « En première année, il s’agit d’enseignements assez généraux : expression écrite et orale, anglais, informatique, marketing, management, économie, comptabilité et finance, contrôle de gestion, mathématiques, introduction aux ressources humaines, et droit. Soit entre 30 et 32 heures de cours par semaine. En deuxième année, il s’agit d’une pédagogie plus spécifique en mode « projet » à travers un stage et des projets menés avec des entreprises ou administrations et encadrés par les enseignants. Un atout du DUT GEA est justement qu’il s’adresse à tous types d’entreprises ou d’administrations à travers leurs services comptabilité, ressources humaines, marketing… »

 

Quels sont vos liens avec ces entreprises et administrations ?

  1. A. : « Nous avons besoin de travailler avec elles pour les stages des étudiants et pour leurs projets d’études. A l’heure actuelle, nous recherchons encore des contacts professionnels sur le territoire afin de proposer des projets aux étudiants, mais aussi pour intervenir, témoigner, donner des exemples d’activités lors des cours ou même enseigner : la spécificité des DUT est qu’une part significative des enseignements sont proposés par des professionnels. Nous pouvons en accueillir sur toutes nos matières. »

 

Et avec le territoire ?

  1. A. : « Le Grand-Orly Seine Bièvre présente une forte activité économique : beaucoup d’entreprises y sont implantées, s’y développent et s’y installeront encore. Nous souhaitons tisser des liens forts avec le tissu économique local et créer une vraie dynamique sur ce territoire. Jusqu’à présent, l’UPEC y proposait assez peu de formations (le DUT GEA est la troisième formation de l’IUT de Créteil-Vitry sur le Grand-Orly Seine Bièvre, ndlr). Et c’est un vrai besoin selon nous d’en développer. Nous imaginons déjà créer à l’avenir des Licences professionnelles, qui sont souvent la suite logique d’un DUT pour nombre d’étudiants, en lien avec le territoire et les besoins réels des entreprises et administrations locales. »

 

Pour conclure, vous sentez-vous bien à Chérioux ?

  1. A. : « Nous avons beaucoup de chance, le site est incroyable ! Nous avons de très beaux locaux et le domaine est très calme. C’est un endroit propice pour les études, où un vrai campus peut voir le jour, et où les étudiants et enseignants peuvent se sentir vraiment bien. Son développement avec la future arrivée de l’éco-campus, de clusters ou tiers-lieux, pourra apporter une vraie plus-value sur ce site déjà exceptionnel. »

 

> Contact : Delphine Adam, Cheffe de Département GEA de l’IUT de Créteil-Vitry (UPEC), delphine.adam@u-pec.fr