Ythera : la start-up santé fait parler d’elle

Hébergée à La Fabrique, à Cachan, Ythera vient d’être sélectionnée parmi les « 100 start-up où investir en 2018 » par l’hebdomadaire économique Challenges. Un beau coup de projecteur pour cette entreprise qui commercialise en pharmacie des solutions adaptées de la médecine traditionnelle asiatique.

 

 

 

La gamme de produits Ylo séduit. Lancée depuis novembre, elle est déjà commercialisée dans une centaine de pharmacies françaises et sur son site. Le récent classement d’Ythera, entreprise productrice, parmi les « 100 start-up où investir en 2018 » selon le magazine Challenges a confirmé cet enthousiasme. Il vient aussi à point nommé : la start-up installée à La Fabrique, l’un des 4 équipements économiques de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre, cherche 2 millions d’euros pour continuer à déployer ses produits dans l’hexagone.

 

La médecine traditionnelle redécouverte

 

Ythera est le fruit d’une redécouverte : celle de la médecine traditionnelle asiatique. Docteur en pharmacie, Y-Nhi Doan, co-fondatrice de la start-up avec Laurent de Gasquet, a « eu envie en 2013 de se pencher sur cette deuxième médecine. » Parallèlement à l’obtention de son diplôme au Centre intégré de médecine chinoise de la Pitié-Salpêtrière, elle a développé la gamme Ylo. Soit la phyto-acupression – association d’un concentré actif de plantes issues des pharmacopées asiatiques et d’un stylo d’acupression – comme réponse aux troubles du sommeil, gastriques, maux de tête, etc… 4 années de recherche et essais cliniques plus tard, les premiers produits de la gamme étaient commercialisés.

 

L’accompagnement « essentiel » des start-up

 

Modèle de start-up, Ythera emploie aujourd’hui 3 salariés. Tout au long de son parcours, avant même sa création en 2015, elle a bénéficié d’accompagnements : partenariat avec la Pitié-Salpêtrière, incubation à Agoranov (Paris), puis installation à La Fabrique en 2016. « J’ai choisi La Fabrique pour rester dans un écosystème de l’innovation, pouvoir échanger avec d’autres start-uppers, ne pas être isolée. Et pour les consultations libres : juridiques, ressources humaines, etc », explique Y-Nhi Doan. Et de conclure :« Il y a aussi un attachement local : je suis très contente d’avoir un équipement comme La Fabrique près de chez moi. L’équipe est très dynamique, elle nous vient en aide dès qu’on a des questions. Toutes ces structures nous apportent un grand soutien. Il faut en développer d’autres : être accompagné est essentiel. »

 

>Site internet Ylo Santé

 

> Voir la chaîne Youtube Ylo