Développement économique, Territoire productif

Le groupe Renault a signé le "Manifeste pour un territoire industriel et productif"

Les représentants de Renault Sport Racing (Viry-Châtillon) et de l’usine Renault de Choisy-le-Roi ont signé lundi 27 janvier 2020 le "Manifeste pour un territoire industriel et productif" lancé par le territoire Grand-Orly Seine Bièvre en 2018. Il compte désormais près d’une cinquantaine de signataires.

Publié le

Leurs signatures étaient attendues. Représentants de la marque au losange sur le Grand-Orly Seine Bièvre, Jérôme Stoll et Rafael Vazquez, respectivement Président de Renault Sport Racing et Directeur de l’usine Renault de Choisy-le-Roi, ont tous deux signé le "Manifeste pour un territoire industriel et productif" le 27 janvier 2020. L’événement a eu lieu à Viry-Châtillon, dans les locaux de Renault Sport Racing, usine spécialisée dans la conception, le développement et lassemblage des moteurs de Formule 1 de la marque.

« Ces deux belles signatures prouvent à nouveau que le Manifeste pour un Territoire industriel et productif est une démarche vivante et dynamique qui renforce les liens entre le Territoire et les entreprises: de nombreux projets de collaboration ont été évoqués », a commenté Muyinat Ogboye-Vazieux, Cheffe de mission Territoire d’industrie pour Grand-Orly Seine Bièvre.

Ces projets de collaboration concernent par exemple la découverte des métiers de l’industrie, comme le maintien de l’emploi et des compétences souvent clé sur le territoire. Les 2 entités de Renault partagent en outre des visions communes avec le territoire Grand-Orly Seine Bièvre :

  • le développement industriel et la ville productive ;
  • le développement et la féminisation des métiers ;
  • la transition écologique et le développement durable.

 

L'usine de Choisy-le-Roi, modèle d'économie circulaire

Spécialisée dans l’Echange Standard de pièces de moteurs d’origine Renault, où elles sont traitées, nettoyées et recyclées, l’usine de Choisy-le-Roi est un modèle d’économie circulaire : 70 % des matières qui y passent sont recyclées. L’usine, implantée depuis environ 70 ans à Choisy, a aussi fait d’importants investissements pour réduire drastiquement son impact environnemental. « Elle est l’illustration quil ne faut pas systématiquement opposer transition écologique et développement industriel », souligne Muyinat Ogboye-Vazieux.

 

Renault Sport Racing à Viry-Chatillon : vers la décarbonisation de la Formule 1

À Viry-Châtillon, Renault Sport Racing s’est quant à elle engagée dans la mise en place d’un plan d’impact social et environnemental. L’usine agit aussi, en accord avec la réglementation en vigueur, en faveur de la décarbonisation de la Formule 1 et de la baisse des consommations d’énergie fossile : ses moteurs consomment aujourd’hui 30 à 40 % d’essence en moins qu’auparavant.

Implantée depuis 43 ans à Viry-Châtillon, elle est par ailleurs en pleine extension : 4 000 msupplémentaires lui seront livrés courant 2020 pour redéployer l’activité et améliorer les conditions de travail des salariés.

Manifeste pour un territoire industriel et productif

ico
ico