Anne-Laure Chambaz

directrice de l'écomusée du Val de Bièvre

L'exposition Fenêtres sur jardins est une véritable photographie de la pratique du jardinage en banlieue

Publié le

Visible jusqu'au 23 février 2020, la grande exposition annuelle de l'écomusée de Fresnes vous entraîne au cœur du monde peu connu des jardins urbains.

Comment avez-vous imaginé cette exposition ?

Anne-Laure Chambaz : L’écomusée du Val de Bièvre s’intéresse au patrimoine de banlieue sous toutes ses formes. Avec l’exposition Fenêtres sur jardins, nous avons voulu interroger les habitants sur leur rapport à la nature et à la pratique du jardinage. Pour ce faire nous sommes partis à leur rencontre sur 9 villes du territoire (Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Fresnes, Ivry-sur-Seine, Gentilly, L’Haÿ-les-Roses, Rungis et Villejuif) pour étudier quelles relations ils entretiennent avec leur jardin.

« C’est une véritable photographie de la pratique du jardinage en banlieue »

A quelles sortes de jardins vous êtes-vous intéressés ?

A.-L. C. : Nous avons choisi d’élaborer une typologie des jardins en distinguant les jardins privés, les jardins ouvriers ou familiaux, qui sont des parcelles individuelles dans un espace collectif, et les jardins partagés où tout le monde s’affaire dans un même espace. Qu’il soit potager, floral, lieu de rencontre ou de loisirs, chaque jardin est unique.

« Nous sommes tous porteurs de culture. Notre rôle est de replacer la parole des habitants au cœur du discours »

Comment se présente l’exposition ?

A.-L. C. : Il s’agit d’une déambulation immersive et sensorielle au milieu des 18 jardins des habitants que nous avons rencontrés, auxquels viennent s’ajouter les jardins thérapeutiques de l’hôpital Paul Guiraud et de l’hôpital pénitentiaire de la prison de Fresnes. Les visiteurs naviguent ainsi parmi les histoires de Marie, Louis, Ishaq, Isabelle, Raymond… Entre objets fétiches et plantes symboles – plantes que l’on retrouve à la fin de l’exposition dans un magnifique herbier de banlieue – chacun nous raconte sa pratique du jardin et se dévoile avec ses mots et ses ressentis. Des témoignages qui côtoient photographies (dont des œuvres de Robert Doisneau), dessins botaniques ou encore vidéos d’experts. Et avec le parcours surprise destiné aux petits (mais aussi aux grands !), tout le monde y trouvera son bonheur !

Exposition visible jusqu'au 23 février 2020

Localiser

Télécharger

Par ici le sorties