Territoire productif et industriel

Fort d’une longue histoire industrielle, Grand-Orly Seine Bièvre est aujourd’hui encore un terrain fertile pour l’activité productive. L’objectif du territoire est de continuer à la développer en s’appuyant sur ses atouts : ses importants pôles économiques, son écosystème riche et dynamique, et son grand potentiel de développement.

L’héritage industriel du territoire

L’axe industriel de la vallée de la Seine

Le territoire a une riche histoire industrielle. En particulier le long de la vallée de la Seine : d’Ivry-sur-Seine à Viry-Chatillon, en passant par Vitry-sur-Seine et Villeneuve-Saint-Georges, où nombre d’industries s’étaient implantées en bordure du fleuve.

Si certaines sont toujours en place (Sanofi à Vitry-sur-Seine), le territoire a aussi connu une désindustrialisation (fermetures de la gare de Triage à Villeneuve-Saint-Georges et de l’usine EDF à Vitry-sur-Seine). Pas question pour autant de renier l’ancrage productif et industriel du territoire. Les grands projets d’aménagement en cours sur ces friches vont permettre de réinventer et restructurer l’industrie locale, et de développer notamment l’industrie numérique.

ico Chiffres clés

  • 2ème

    Territoire industriel de la métropole

  • 17 230

    Emplois dans l'industrie

  • 1 800

    Etablissements dans l'industrie

De l’activité industrielle à l’activité productive : les mutations du tissu industriel 

Si la place de l’industrie en milieu urbain semble aujourd’hui de moins en moins importante, elle n’est pas pour autant en voie de disparition. Domaine en pleine évolution, il existe désormais une imbrication et une hybridation de plus en plus forte entre les activités tertiaires, industrielles et logistiques. Touchant des secteurs très variés, il est désormais plus représentatif de parler d’activité productive. Le développement d’une transversalité entre les secteurs est un véritable enjeu métropolitain dont le Grand-Orly Seine bièvre se saisit, puisqu’il permet la création de nouveaux produits et de nouveaux services à haute valeur ajoutée.

Aujourd’hui : un territoire productif reconnu 

Activité productive : de quoi parle-t-on ? 

L’activité productive est une notion vaste qui regroupe de nombreux concepts. Si la production consiste bien à créer des biens et des services, donc à transformer des facteurs de production (matières premières, produits intermédiaires, main-d'œuvre, énergie...) en nouveaux produits, elle ne se limite pas pour autant à cette activité. De nos jours, la sphère productive regroupe l’ensemble des facteurs et acteurs concourant effectivement à la production de nouveaux produits, mais aussi ceux intervenant dans la circulation et dans la consommation de ces richesses. Les activités qui participent directement ou indirectement à la production s’inscrivent ainsi dans le champ de la sphère productive.

En l’absence de données officielles caractérisant les activités productives, une première étude a été entreprise par le territoire. Elle a permis de définir précisément les activités entrant dans le champ des activités productives. Cela représente 338 codes NAF repartis dans les catégories d’activités suivantes : 

  • les activités extractives,
  • les industries manufacturières,
  • la distribution d’énergie,
  • la distribution d’eau,
  • la construction,
  • le transport,
  • l’information et la communication,
  • les activités spécialisées (Recherche & Développement, activités scientifiques et techniques, études d’ingénierie, …),
  • les activités artistiques.

Actuellement, ces études se poursuivent avec l’accompagnement de Gilles Crague, Directeur de Recherches à l'École des Ponts ParisTech.

ico Chiffres clés

  • 53 500

    Emplois productifs

  • 13 000

    Etablissements productifs

  • 130

    Formations dédiées à l'activité productive

(selon les premières études du territoire)

Des sites productifs majeurs en développement 

Le tissu économique du Grand-Orly Seine Bièvre est très marqué par l’activité productive. Celle-ci se manifeste dans des secteurs emblématiques dont voici quelques exemples : 

Au cœur du Grand-Orly Seine Bièvre, à 7 km au sud de Paris, le pôle économique Orly-Rungis est constitué de grandes zones d’activités, productives et industrielles notamment : 

  • la plateforme aéroportuaire de Paris-Orly, deuxième aéroport le plus fréquenté de France,  
  • le Marché International de Rungis, le plus grand marché de produits frais au monde,  
  • le parc Icade Paris-Orly-Rungis, premier parc d’affaires du sud francilien,  
  • la plateforme logistique Sogaris 
  • la zone d’activité Sénia. 

Le pôle Orly-Rungis est aujourd’hui en pleine croissance, un immobilier d’entreprise diversifié s’y développe ainsi que des transports en commun (Grand-Paris Express) et projets d’aménagements urbains, dont le quartier d’affaires Coeur d’Orly et la Cité de la gastronomie d’Orly.

En plein réaménagement, le quartier des Ardoines à Vitry-sur-Seine accueillera bientôt un Hôtel logistique développé par Sogaris. Modèle du renouveau de l’activité productive et industrielle sur le territoire, il sera l’un des premiers bâtiments livrés sur le secteur et permettra d’initier la mixité urbaine du quartier

Un écosystème actif et performant 

De nombreux clusters, pôles de compétitivité, entreprises, groupes et multinationales assurent le dynamisme économique du Grand-Orly Seine Bièvre, en particulier en matière d’activités productives et industrielles. Avec les collectivités publiques, ils s’impliquent et interagissent pour optimiser le développement économique et l’innovation sur le territoire en favorisent les échanges interfilières. 

L’activité productive et industrielle sur le territoire est portée par de grands groupes à la pointe de la technologie comme de l’innovation, et pourvoyeurs d’emplois : 

  • Groupe ADP - 28 000 emplois, 
  • Semmaris - 12 000 emplois, 
  • Sanofi - 5 000 emplois, 
  • Air France Industries - 2 800 emplois, 
  • Thales Air system - 1 100 emplois, 
  • L’Oréal - 850 emplois, 
  • Enedis - 600 emplois, 
  • Air Liquide - 450 emplois, 
  • Renault - 300 emplois, 
  • Orange - 200 emplois, 
  • Renault Sport Racing - 100 emplois, 
  • IBM - 100 emplois. 

L’écosystème d’innovation sur le territoire est de facto dense et varié. Les filières de l’innovation relative à l’activité productive correspondent à : 

  • Santé - Bien-être - Autonomie,  
  • Numérique et activités connexes,  
  • Ville de demain – Ville durable avec tout ce qui est relatif à l’eau, aux milieux, au sol, à la mécatronique, et aux matériaux et procédés. 

Elles sont particulièrement bien structurées avec 8 clusters et réseaux d’acteurs et de 3 pôles de compétitivité. 

Découvrez en détail les acteurs de l’innovation du Grand-Orly Seine Bièvre.

L’enseignement supérieur sur le Grand-Orly Seine Bièvre est orienté vers les activités productives. Son offre, qui émane notamment de 5 universités et 16 écoles d’ingénieurs, comporte environ 130 formations autour de 8 grands domaines d’activités que sont : 

  • l’industrie, 
  • l’électronique, la robotique et la mécanique, 
  • la logistique et le transport, 
  • la construction et les travaux publics, 
  • l’environnement et l’énergie, 
  • l’informatique, la communication, et l’audiovisuel, 
  • l’art, la culture et l’artisanat, 
  • les sciences, la santé et le social, 

Afin de développer l’offre d’enseignement et de parfaire l’adéquation entre la formation et les besoins des entreprises, Grand-Orly Seine Bièvre a mis en oeuvre une démarche de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences - territoriale (GPEC-T).

Grand-Orly Seine Bièvre, pôle économique majeur : vu par les partenaires du territoire